World Around | Urbanistes ailleurs

World Around_Urbaliste.fr

Ici / Là-bas

Urbaniste/ Utopiste

Approche / Approches

Idées et envies d'ailleurs

Expertises internationales

 

 

Ailleurs... C'est ailleurs qu'ils ont tenté le grand départ, en tant qu'urbanistes, architectes ou encore paysagistes. Le plus souvent assez jeunes. Et ils ne l'ont pas regretté. Au détour du blog, nous avons pris le pari d'aller chercher une dizaine de professionnels, ayant osé décoller plus loin que nos frontières. Au Danemark, en Angleterre, en Allemagne, au Canada, au Brésil, en Argentine, au Maroc, en Afrique du Sud ou encore en Indonésie, cette série d'entretiens invite au voyage et à la découverte, ponctuée par les récits de voyage, d'expérience en entreprise & les anecdotes de dix professionnels de l'urbanisme, de l'architecture et du paysage.

 

Leurs expériences aux quatre coins du monde nous sont apparues comme des exemples d'ouverture. À les lire, nous avons fait des découvertes multiples sur les pratiques de l'urbanisme dans d'autres lieux et villes d'Europe ou du monde... Peut-être même, aurez-vous envie de partir ailleurs... Les témoignages de ces professionnels de l'urbain et des territoires, expatriés un temps ou plus longtemps à l'étranger, donneront à notre sens, à penser et à réfléchir. Allez, on part ?

 

Idées vieilles là / Neuves là-bas

Émerveillement/Découvertes

Ouverture au monde

A priori / Sur place

/ pays d'expat'

Ailleurs

 


Danemark. Marine Pierson, architecte, porte le Danemark et COBE, la prestigieuse agence qui l'accueille, au cœur de ses influences. C'est avant tout son attrait pour l'architecture et le mode de travail danois, qui l'ont pleinement convaincue à aller, puis rester à Copenhague. Son aventure danoise s'inscrit dans le prolongement de ses études françaises, dans un pays qu'elle apprécie tant pour ses légères différences que pour ses nombreux points communs avec la France, deux pays pas si loin l'un de l'autre finalement. Alors qu'elle prépare en parallèle de ses nouvelles missions de Project Manager à COBE, un doctorat en architecture entre Gênes et Montpellier, elle nous a témoigné du regard positif qu'entretiennent les architectes danois dans le processus de création de projet.

« Je pense qu'en tant qu'architecte et urbaniste, la Scandinavie est une destination passionnante par rapport à son histoire. Aarne Jacobsen, Alvar Aalto, Jan Gehl, BIG... J'ai en fait choisi le Danemark presque par hasard car je voulais expérimenter COBE. C'est parce que j'apprécie leur approche qui balance entre concept et contexte que j'ai voulu essayer. »

Photo citation Marine Pierson_Danemark


 

Allemagne. Le jour où elle s'est envolée pour achever ses études de paysage à Berlin, et elle le dira elle-même, Christine Guérard n'avait aucune idée du temps qu'elle y resterait. Après des études un peu déroutantes au début, mais largement passionnantes par la suite à TU Berlin, puis une expérience en agence, cette paysagiste-conceptrice s'est lancée à son compte. Elle vient tout juste de mettre un terme à son activité de free-lance, menée pendant 7 années dans la capitale politique allemande. La paysagiste vient d'intégrer une nouvelle agence... à Berlin, toujours.

« Après deux CDD en Allemagne, j'ai souhaité expressément me mettre à mon compte pour retrouver le goût de la conception du paysage. Ce chemin n'est pas le plus simple : j'ai dû travailler deux ans en parallèle. (…) Petit à petit, mon activité s'est construite. (…) Cette période de free-lance a duré sept ans. (…) Je ne savais pas que j'allais 'm'expatrier'. Je suis partie, sans idée préconçue de durée, et j'y suis encore. »

Photocitation Christine Guerard_Berlin

 

Royaume-Uni. Anglophone de par ses expériences d'échange universitaire à New York puis d'études et de travail à Londres, Amélie Cossé aime travailler avec des urbanistes anglais. Elle apprécie leur courtoisie et leur sens du respect dans les relations de travail. En tant qu'urbaniste liant, dans le quotidien de sa pratique professionnelle, les problématiques d'aménagement urbain et de transports, Londres reste pour elle un formidable décor à investir.

« A la fin de mes années de master, j’étais sûre de trois choses : je voulais travailler dans l’aménagement urbain, rester à Londres pour utiliser mon diplôme anglais, et j’étais sûre d’être intéressée par le domaine des transports. (…) J’ai eu la chance de m’épanouir très rapidement dans mon entreprise et de travailler sur des projets passionnants : au cœur de la City, à Piccadilly Circus, sur le Musée de Londres... »

Photocitation Amelie Cosse

 

Espagne. Arpenteuse des rues de Madrid, où elle a prolongé ses études par une expérience professionnelle en agence d'architecture, Adeline Delion Bourgois connaît bien le patrimoine historique et la vie urbaine madrilènes. Elle a été l'une des seules salariées d'une entreprise axée sur le freelance, dans le cadre d'une mission en coordination étroite avec la Municipalité de Madrid. Revenue à Paris par la suite, elle a ramené dans ses bagages le goût du terrain et du concret.

«L'ensemble des architectes recrutés pour cette mission [sur la révision du catalogue des bâtiments protégés de Madrid] avaient en réalité le statut de travailleurs indépendants. Ma collègue en binôme et moi étions les seules de cette mission à travailler au bureau (avec les horaires à l'espagnole). J'avais beaucoup de travail de terrain et en rentrant à Paris j'ai eu l'impression d'avoir davantage arpenté les rues de Madrid que celles de Paris. »

Photocitation Adeline Delion Bourgois_Madrid

 

Brésil. L'influence de Jaime Lerner, architecte novateur et ex-Maire de Curitiba, est omniprésente dans l'approche de l'urbanisme qu'a ramené Kevin Khayat-Louis, de son voyage au Brésil.

Voyage dont il a rapporté, dans ses valises, l'amie qui l'avait poussé à la suivre au Brésil, une expérience nouvelle auprès d'un Institut novateur – celui de Jaime Lerner, évidemment – ainsi que de nouveaux apprentissages, notamment en matière d'acupuncture urbaine.

« À Curitiba, j’ai découvert la notion d’acupuncture urbaine. Dans nos contrées, on parle aussi d’urbanisme tactique. Tout comme l’acupuncture médicale, le principe de base est d’identifier un point faible de la ville et d’y réaliser une intervention soigneusement ciblée, rapide, afin d’améliorer le fonctionnement d’une région plus importante. (…) La ville est assimilée à un organisme vivant. »

Kevin Khayat-Louis World Around

 

Argentine. Elle, également, a suivi l'amour en Amérique du Sud. Encore plus au Sud, en Argentine. Dans la capitale Buenos Aires, Laure Garel, géographe-urbaniste, s'est pleinement mise à l'apprentissage de l'espagnol. Elle œuvre actuellement pour un regroupement d'associations influentes dans les domaines de l'urbanisme et de la planification stratégique (Plan Estratégico). Entre inégalités sociales, territoriales, et recherche d'intégration des quartiers issus de l'urbanisation spontanée, les défis urbains en Argentine restent grands. Elle en parlera.

« En Argentine, la ville ou l’agglomération « moderne » se construit peu dense et s’étend sur des centaines de kilomètres dans le cas de Buenos Aires. Le désir de la maison individuelle est très présent, même si on commence à noter des changements. De plus, en Argentine, existent des formes d’urbanisations bien différentes des nôtres. (...) Il reste encore beaucoup à faire, aussi bien en matière de logement, de milieu de vie, de transports en commun, d'environnement et même de formation des professionnels. »

Photocitation Laure Garel_Argentine Canada


 

Irlande. Jeune Français en Irlande, où dit-il, ses origines lui ont grandement servi tant les Irlandais apprécient la France, Morgan Marteau y a entamé son début de carrière, en réalisant des études et des conceptions graphiques pour un petit bureau d'études. De cette expérience, il a appréhendé les différences, du point de vue notamment de la conception durable – ou non - des projets irlandais.

« La densification urbaine, bien qu'encouragée dans les documents d'urbanisme, est en réalité assez difficile à mettre en place en Irlande. Les Development Plans (équivalent des PLU) définissent des seuils de densité à respecter, souvent assez faibles. De plus, le modèle 'pavillon-jardin-voiture' est encore très ancré. Dublin est l'une des villes les plus étalées au monde. Or, les prix des loyers y ont explosé. Le coût de la vie est quasiment le même qu'à Londres. »

Depuis cette expérience, Morgan s'est envolé en Indonésie pour un voyage humanitaire, et un changement radical de décor. A suivre...

Morgan Marteau_Dublin Indonésie_photo citation

 

France. La France oui, mais à portée d'avion... Edna Peza vient d'Amérique centrale, plus exactement de la ville de Monterrey dans l’État du Nuevo León au Mexique. C'est donc un voyage dans l'autre sens qui nous attend à travers son récit, de l'étranger vers l'Europe, en logique inversée. Architecte-urbaniste, Edna nous fera part de tout ce que notre propre pays peut apporter en termes de découvertes, de déconvenues, de concepts détonants et de décalages par rapport à sa contrée d'origine.

« Un atout typiquement mexicain est la capacité d’adaptation et l’improvisation. Malheureusement, un professionnel de mon pays d'origine est censé faire des merveilles avec très peu de ressources (ou pas de ressources...). Cela oblige à développer une forte capacité de créativité, que je peux apporter au contexte français, notamment pour résoudre des problèmes de façon innovante, approfondir la recherche par le terrain et m'investir dans la négociation. C’est drôle d’être perçue comme introvertie par les Mexicains et extravertie par les Français.  »

Photocitation Edna Peza_France Mexique

 

Cameroun. Urbaniste originaire du pays, formé à l'aménagement du territoire en France et en Suisse, Abdel Rahofou Mounde s'investit actuellement avec ténacité, en libéral, dans trois pays d'Afrique.

Tchad, Centrafrique et Cameroun forment ses territoires d'études. Observateur de l'organisation ainsi que du développement des capitales et de leurs villes qu'il connaît de mieux en mieux, il évoquera les points communs et les divergences qui les lient entre elles. Y a-t-il un modèle de développement à l'africaine ?

« L'urbanisme en Afrique est quelque chose d’assez récent. Cela fait seulement 10 ans que l’on forme des urbanistes dans mon pays et le métier était jusque là méconnu. Ensuite je dis souvent que chez nous nous faisons de l'urbanisme de correction dans la mesure où la plupart des interventions visent à corriger des problèmes qui existent déjà. »

Photocitation Abdel R. Mounde_Cameroun Tchad Centrafrique

 

Afrique du Sud. Lui aussi, il a parcouru plusieurs pays, littéralement aux quatre coins de la planète. Urbaniste français, parti étudier au Québec puis travailler en Belgique, c'est dernièrement en Afrique du Sud qu'il a posé ses valises. Avant de revenir en France et peut-être, repartir un jour pour d'autres missions ailleurs.

Julien Thiney, plongé dans les territoires qu'il a traversés, en a retiré un apprentissage, comme un métissage urbanistique ne demandant qu'à s'adapter aux mille réalités, 'trajectoires' qui composent un lieu.

« D’un point de vue urbanistique, j’ai pu découvrir qu’il y a autant de façons de vivre la ville que de personnes qui la côtoient et je pense que réussir à intégrer ça dans notre pratique est essentiel. De la manière d’occuper l’espace public, à la perception d’un usage, en passant par le rapport aux autres et à la mobilité, je comprends mieux maintenant que la ville est remplie d’histoires, de trajectoires personnelles et qu'en tant que professionnel, nous devons la rendre la plus flexible possible afin que chacun y trouve ses repères. »

Photocitation Julien Thiney_Afrique du Sud Canada Belgique


 

Québec. Au-delà des découvertes urbaines, et d'une autre manière de penser la ville et de travailler, il y a également, et enfin, même sous la neige, parfois(!), qui oblige à concevoir des aménagements différemment, l'émerveillement au détour de ces expériences ailleurs. L'émerveillement de découvrir d'autres lieux, d'autres personnes, de partir à la découverte d'un ailleurs. Un élément dont témoignera avec entrain Adeline Plais, une paysagiste partie il y a plusieurs mois de cela au Québec, littéralement conquise, sous le charme de la province canadienne.

« Les fois où je suis revenue à mon appartement en France, j’avais juste hâte de repartir et de continuer à découvrir. J’aime me détacher de mes habitudes et découvrir de nouvelles choses. Le sentiment d’enrichissement de la vie est très fort et les émotions sont vives et sincères. J’aime me laisser guider par les opportunités qui me font découvrir les richesses du monde.  »

Adeline Plais_photo citation_Québec


 

New York. Et puis, on a décidé de regarder haut, aussi haut que les gratte-ciels pour clore cette présentation de nos interviews, que vous retrouverez tout au long de l'été sur le blog. En partant à New York. C'est depuis Big Apple, qu'Adam Feral nous transmet le mot de la fin. Tout jeune urbaniste investi dans les outils mobiles liés à la construction, à la sortie de ses études, il s'est trouvé face à un dilemme : voyager ou travailler ? Et il a eu l'une des chances, sinon la chance de sa vie ! Celle de ne pas avoir à choisir. Alors du coup, il vous le dit et on est d'accord...

« Rêvez. Nous sommes dans un monde plein de possibilités. Il n’y a pas seulement deux perspectives qui s’offrent à vous à la sortie de l’école : voyager ou travailler. Des tas de possibilités alternatives existent, je pense au freelance, aux échanges, aux services civiques et autres projets humanitaires. Nous sommes nombreux à nous questionner sur notre avenir. Mais n’ayez pas peur de faire des choix audacieux, de refuser un CDD/CDI s’il ne vous convient pas, de dire non, de partir vers de nouveaux horizons, de fonder une association. Profitez, surtout ne regrettez pas. Il y a tant à découvrir. »

Adam Feral photo citation New-York

 

L'ensemble de nos interviews d'urbanistes à l'étranger, à retrouver à travers le monde entier (!) via les liens suivants :

World Around #1 ~ Nord Afrique, Sud Europe : Fanny Regnault, urbaniste partie au Maroc / Adeline Delion-Bourgois, urbaniste en Espagne

Jeune & Pro #2 ~ Nord-Amériques : Adeline Plais, paysagiste au Québec / Adam Feral, urbaniste à New York

Jeune & Pro #3 ~ Européennes : Marine Pierson, architecte à Copenhague, au Danemark / Amélie Cosse, urbaniste partie à Londres, UK / Céline Guérard, paysagiste à Berlin, Allemagne

Jeune & Pro #4 ~ D'un continent à un autre : Julien Thiney, urbaniste suisse, parti au Québec, en Belgique et Afrique du Sud / Morgan Marteau, urbaniste parti en Irlande, et maintenant en Indonésie

Jeune & Pro #5 ~ Amérique(s) : Kévin Khayat-Louis, ingénieur parti au Brésil / Laure Garel, géographe partie au Québec et maintenant établie en Argentine

urbaniste paysagiste architecte expérience témoignage interviews jeune pro étranger expatriation