Aka architecte-urbaniste SI

Aka architecte-urbaniste SI_job

Jungle de l'emploi. Histoire de pimenter nos recherches de job, les professionnels des SI* ont inventé de nouveaux métiers, empruntant les noms d'anciens : « architecte logiciel », « architecte web », « architecte SI » et parfois « urbaniste SI ». Un non-sens ?

Un petit tour sur les moteurs de recherche d'emploi généralistes. Deux mots, « architecte » et « urbaniste », à taper dans la barre de recherche. Le tour est joué, démasquée comme une sorte d'imposture. A ces simples mots-clés, les moteurs de recherche frémissent de dizaines d'offres avec les initiales « SI » ou « SII » ou des mots comme « réseau » ou « java »accolés.

 

UsurpaSIIon

Urbaniste SI, architecte SI, à première vue, le terme n'appartient pas au dictionnaire. SI est l'acronyme de Systèmes d'Information... informatisée, et surtout non géographique. En tant qu'architecte ou urbaniste, nous vient ainsi la conclusion suivante : on nous a volé nos appellations de métiers ! Le détournement de nos appellations de leur objet, de leur métier principal – le nôtre, emprunté par un autre corps de métier, pourrait paraître flatteur quoiqu'un brin insensé.

L'usurpation tient probablement d'un effet de mode. Quand « l'informaticien » n'a pas la côte, quoique, ça change, et ces métiers feront notre avenir, on cherche une autre appellation qui en jette ou qui se raccroche à une image d'un métier plus traditionnel. Ironiquement, on s'accordera donc que l'architecte doit être particulièrement apprécié des diplômés en informatique. Et même plus étonnant encore, ce quasi inconnu, dont le métier n'est que peu connu et reconnu, l'architecte-urbaniste, l'urbaniste ! Or, si l'on demande à un urbaniste SI, de quoi est fait le quotidien et les missions d'un urbaniste – le vrai, hein, celui qui fait la ville et les territoires, non les SI, oui, parce qu'on pense que c'est nous, les vrais – pas sûr qu'il puisse répondre, même en langage binaire. 

Alors, « urbaniste SI », « architecte SI », « cartographe SI »... et pourquoi pas « paysagiste SI », « écologue des systèmes d'information », « gestionnaire des transports SI » ou encore « gestionnaire de l'habitat social des SI » tant qu'on y est ?

 

ExploraSIIons

Et si on tentait de comprendre ? L'architecte, l'urbaniste SI est un professionnel de l'information. Des systèmes d'information, plus exactement, voire même des systèmes d'information informatiques, les SII. On est plus proche, dans le concept, de l'architecte structure, de l'ingénieur bâtiment – informatique.

Ingénieur, une appellation dont se prévalent tout de même de nombreux professionnels des SII, et c'est logique, on les affûble de la sorte à la suite de leur formation. Qu'on leur pardonne alors un peu de voler de temps à autre les noms d'autres professions, même si cela brouille nos recherches de travail, nous, les urbanistes, les vrais, les anciens (les réacs?). C'est là une petite fantaisie qu'ils s'accordent, ces « informaticiens » dont, par l'écho d'une mauvaise réputation glanée depuis la cour du collège jusqu'au campus – que dis-je, qui les poursuivra jusqu'à la retraite, on reproche souvent à tort qu'ils en avaient pas. C'est tombé sur l'architecte ou l'urbaniste comme cela aurait pu tomber sur le palefrenier ou le maréchal-ferrant à une époque où cela était à la mode. A la Préhistoire, le « tailleur de pierres SI » et le « chasseur de mammouth SI » auraient également été très tendance, à n'en pas douter. Mais revenons au sujet...

Aka Archi urba SI_Robot with a flower

 

RédempSIIon ?

L'architecte et l'urbaniste SI, quelle différence ? L'urbaniste SI travaillerait, d'après nos recherches, sur la gestion de plus grands réseaux informatiques. Urbaniser les SI, c'est organiser les systèmes d'information en un ensemble structuré, en partant d'un système informatisé existant et en optimisant son fonctionnement. L'architecte SI lui aurait une mission plus précise, de construction d'un réseau informatique, d'un logiciel. Et l'architecte-urbaniste, à mi-chemin entre les deux, c'est à dire... Peu importe, on a appréhendé les grandes lignes, chacun son métier et après tout, ça nous a tout de même fait penser à quelque chose.

Au détour d'un nouveau tour sur la barre de recherche d'emploi, on découvre le métier de « cartographe des systèmes d'information » (pas géographiques). Cartographe SI. Quand on songe que la géomatique flirte avec la cartographie, la statistique, le web design, l'informatique, les SI...G, ce terme de « cartographe SI » mériterait également de figurer, et peut-être à plus juste titre, dans la nouvelle collection printemps-été de cet être sans nom qui en emprunte à plusieurs, le ….... SI. Un être nommé Personne, ou Z, aux yeux de l'urbaniste landa, mais que son entreprise s'évertue à affubler du nom d'« architecte SI », « urbaniste SI », « ingénieur SI » ou « cartographe SI », selon les idées de ce génie de patron de l'informatique dont le fantasme était, peut-être, après tout, de devenir architecte ou faiseur de ville.

 

SIIlence

A tout hasard, épris d'un esprit d'investigation digne d’Élise Lucet ou de l'inspecteur Colombo, j'ai envoyé un mail à plusieurs agences qui avaient posté trois de ces fameuses annonces pour un poste de « cartographe SI » pour leur demander : pourquoi tant de singularité dans ce choix d'appellation ? Je leur ai ainsi donné carte blanche dans le cadre d'une réponse et de leur part, j'ai obtenu page blanche. Peut-être que les mots inventés à l'origine par de grands penseurs de leur métier, comme ils ne sont pas dans le dico, n'ont plus réellement de sens.

Aka archi urba SI_SIlence

urbaniste architecte métier si